Centre Orthopédique de Provence

Rééducation de l'épaule

Le protocole que nous utilisons, a été mis au point avec notre équipe de kinésithérapeutes, fruit de 30 ans de chirurgie de l’épaule, après plusieurs centaines d’épaules opérées, et surtout après la rééducation de notre propre épaule opérée.

Les principes de cette rééducation sont simples et relève du bon sens :

  • respecter les délais de cicatrisation : il faut 5 à 6 semaines pour que les réparations  faites  puissent avoir une certaine solidité. Il faut protéger l’épaule par une immobilisation. Elle sera définitive au bout de 6 mois.
  • lutter contre la douleur en utilisant des blocs pléxiques en post opératoire, glacer l’épaule pendant 10 à 15 jours, prendre des antalgiques efficaces. C’est comme cela que l’on préviendra une raideur par capsulite.
  • mobiliser passivement l’épaule : c’est le rôle de la rééducation pendulaire débutée le lendemain de l’intervention. Récupérer la mobilité passive avant de démarrer la mobilisation active.
  • donner du temps à l’épaule pour récupérer : il faut 3 mois pour retrouver une épaule convenable et 6 mois au minimum pour pouvoir bricoler.
  • attention à la reprise de la conduite : elle est de votre responsabilité. Vous ne devez pas mettre la vie d’autrui en danger.

La rééducation se déroule en 3 phases :

  • Phase A : phase de cicatrisation et de récupération des amplitudes passives. Insister sur la mobilisation pendulaire 5 à 6 fois par jour pendant 3 à 5 mn. Glacer et mettre l’épaule au repos dans le gilet de soutien. A partir du 8ème au 10ème jour, commencer des étirements passifs en élévation antérieure.
  • Phase B : cicatrisation suffisante - démarrage de la rééducation. Elle ne sera démarrée que si la mobilité passive est à 80% de la normale. Privilégier la rééducation en piscine avec effet de brassage. Continuer les étirements. Démarrage très progressif d’exercices  actifs  statiques, puis d’exercices excentriques.
  • Phase C : travail actif spécifique et proprioceptif. Travail en décoaptation sous acromiale, renforcement du deltoïde moyen, des rotateurs internes et externes en fonction de la pathologie traitée. Exercices proprioceptifs.